Tout savoir sur l’Olympique Lyonnais

Tout savoir sur l’Olympique Lyonnais

Comment parler de Lyon sans évoquer son club de football : L’Olympique Lyonnais. L’OL, avant d’être un club de football, c’est aussi l’ambassadeur de toute une métropole et de sa puissance. Alors pour en savoir un peu plus sur le club des gones, lisez ce qui suit !

Un palmarès impressionnant

Avec sept titres de champion de France obtenus de manière consécutive dans les années 2000, l’Olympique Lyonnais a marqué de son emprunte le championnat de ligue 1. Comment ne pas se rappeler longtemps de joueurs comme Juninho, le célèbre tireur de coup francs, ou encore de Sony Anderson, le goleador brésilien. Mais l’OL ne s’est pas arrêté là et a aussi ramené à ses supporters pas moins de cinq coupes de France et une coupe de la ligue. En ligue des champions, le club masculin n’a jamais réussi à ramener la coupe aux grandes oreilles dans la capitale des gaules. Il faut dire que les concurrents son nombreux et prestigieux (Bayern Munich, Manchester United et City, Chelsea, Arsenal, le Barça, le Real Madrid ou encore la Juventus…). Mais si le titre européen ne leur a jamais été offert, l’OL n’a jamais démérité en ligue des champions et a même été la bête noire du Real Madrid à plusieurs reprises ! En revanche, le club féminin fait bien mieux à ce niveau puisque les filles de l’OL ont déjà remporté la ligue des champions à deux reprises !

equipe Olympique Lyonnais

Son histoire et les dates clés

C’est en 1950 que l’Olympique Lyonnais voit le jour après plusieurs années de difficile cohabitation entre football amateur et professionnel avec le L.O.U. La nouvelle structure, dont les couleurs reprennent celles de la ville (Rouge et Bleu). Au début des années 60, l’argentin Nestor combien fait le bonheur de l’OL en attaque, mais c’est surtout Fleury Di Nallo, surnommé « le petit prince de Gerland » qui marquera l’histoire du club. Il reste aujourd’hui son meilleur buteur avec 220 buts à son actif ! Du milieu des années 60 au milieu des années 70, l’OL accumule les finales gagnées et perdues de coupe de France. Mais ensuite, c’est le néant et l’OL descend en deuxième division. C’est alors qu’en 1987, le club est racheté par un certain Jean-Michel Aulas, président au combien charismatique et qui tient toujours les reines de l’OL en 2015 ! Aulas redonne alors un nouvel élan à l’OL qui remonte en D1 et se qualifie rapidement en coup d’Europe. Début des 90’s, Abédi Pelé, Pascal Olmeta, Manu Amoros arrivent au club. Les années et les bonnes places s’enchaînent jusqu’au début des années 2000 qui verra alors le début d’une décennie de rêve pour le club. Anderson, Juninho, Govou, Malouda seront quelques uns des artisans de cette époque glorieuse.

Le stade de l’OL

Compliqué de parler de ce sujet puisque 2015 est l’année de transition pour l’OL à ce niveau, une année marquante puisque l’équipe abandonnera le stade de Gerland qu’il occupe depuis 65 ans pour entrer dans son nouveau grand stade, le « stade des lumières« . Laissons donc le passé au passé et tournons nous vers l’avenir en détaillant le nouvel antre de l’Olympique Lyonnais. Avec 59500 places, le stade des lumières sera l’un des plus grands de France. Il sera la propriété entière de l’OL qui l’a financé, chose rare en France et qui permettra au club de disposer d’une plus grande autonomie financière. Stade ultramoderne, il accueillera également toute une zone hôtelière, un complexe d’affaires et un centre médical ainsi qu’un musées dédié au sport rhodanien. Enfin, le centre d’entraînement de Tola Vologe sera lui aussi délaissé par l’OL à la faveur d’un tout nouveau complexe attaché au stade des lumières.

stade des lumières

Laisser un commentaire