Guide des trésors cachés à découvrir à Lyon

Guide des trésors cachés à découvrir à Lyon

Lyon est une ville qui mérite d’être explorée de fond en comble tellement elle recèle de trésors cachés. Voici un tour d’horizon de certaines de ces zones secrètes et merveilleuses qui valent le détour.

La cour des voraces:

Cet endroit tient son nom de tisseurs de soie appelés les Voraces, qui, au 18 ème siècle, se sont révoltés à plusieurs reprises pour augmenter leurs salaires et améliorer leur condition de vie.

Ils se réunissaient dans la cour pour manifester. Pour s’y rendre et découvrir le gigantesque escalier qui s’y trouve, il faut traverser des immeubles banals en empruntant plusieurs traboules, ces passages étroits qui relient les rues entre elles.

Passez soit par les immeubles qui longent la montée Saint-Sébastien, soit par ceux qui bordent la rue Imbert Colomès ou ceux érigés le long de la Place Colbert.

Les arêtes de poisson:

Les amateurs d’exploration urbaine seront comblés. La ville de Lyon renferme sous la Croix-Rousse un réseau de galeries souterraines inextricables qui ont alimenté les rumeurs les plus folles au cours des derniers siècles.

Ce réseau, découvert en 1651, aurait servi de passage secret utilisé par les templiers. D’autres hypothèses affirment que les galeries permettraient de se rendre depuis le fleuve jusqu’à la citadelle royale érigée à la fin du XVIème siècle.

Ce lieu chargé de mystères ravira les curieux qui se rendront à la montée Saint-Sébastien près de l’église Saint-Bernard pour descendre dans ces étonnants tunnels.

Le Fort de Vaise:

Construit en 1834 pour protéger la ville de Lyon, ce fort construit en pierres de Couzon recèle de nombreux trésors cachés, notamment son réseau de galeries souterraines, ses prisons ou encore le grand couloir qui mène à la cour centrale.

Passez par la montée de l’Observance et admirez également le Fort de Loyasse. Terminez votre promenade en faisant un détour par le parc des Hauteurs et profitez du panorama exceptionnel qui donne sur la Basilique de Fourvière. Rare et immanquable !

Le jardin de rocailles de l’ermitage:

Cet endroit méconnu a été créé vers 1878 par Emile Damidot, un ermite a l’imagination débordante qui a récolté toutes sortes de pierres pour réaliser un jardin pas comme les autres.

Il a en effet utilisé ces grosses pierres pour construire des bassins et des cavernes ainsi que 5 chapelles, le tout dans une nature verdoyante.

La surprenante architecture est située sur le Mont d’Or, juste en face de Fourvière et de la Croix-Rousse, avec une vue imprenable sur les Alpes. A voir absolument !

Les jardins suspendus de Perrache:

Besoin de fuir le tumulte de Lyon et de retrouver un peu de tranquillité ? Montez sur le toit de la gare routière de Perrache, installez-vous sur un banc et faites une pause dans un cadre de verdure enchanteur.

Détendez-vous en écoutant le bruissement de l’eau qui jaillit des fontaines, promenez-vous dans les allées sur un espace de plus de 250 mètres pour jouir de la beauté des arbres fruitiers et des potagers.

Cet ouvrage exceptionnel culmine à 37 mètres de hauteur et fait 60 mètres de largeur. Il est composé 4 niveaux et offre une jolie vue sur la ville.

Qui aurait cru qu’un joli coin de verdure se trouverait caché parmi les dédales de ruelles de béton en plein cœur de Lyon ? Cet endroit atypique existe bel et bien, et les amoureux de la nature ne seront pas déçus !

Laisser un commentaire